12 commandements au futur papa lors de l’accouchement

Par : Marie-Anik Shoiry

Je me rappelle de mes trois accouchements avec beaucoup d’émotion… Les hormones dans le piton, les contractions, la fatigue, le stress, l’excitation… Mais surtout, des moments inoubliables qui furent absolument magiques.

Pour maximiser le succès de cette merveilleuse aventure, je vous partage avec humour 12 commandements au futur papa lors de l’accouchement :

1. Ne mentionne pas à l’élue de ton coeur que tu as mal aux doigts pendant que tu la masses. C’est vraiment déplacé. Demande-lui plutôt quelle partie de son corps prioriser.

2. Ne précise pas que le lit d’appoint mis à ta disposition n’est pas confortable. Je te jure qu’en ce moment, le dicton « la parole est d’argent, le silence est d’or » prend tout son sens.

3. Ne parle pas au téléphone en indiquant sur un ton léger à ton collègue de travail que «Ouais, tranquille, ma blonde est en train d’accoucher», alors qu’elle contracte aux deux minutes depuis cinq heures.

4. Ne fais pas de commentaire si elle fait caca. Ni de face bizarre. Prépare-toi, tu vas sûrement la voir faire caca.

5. Tiens-lui les cheveux si elle vomit. Des fois, avec la douleur, ça sort par là aussi.

6. Dis-lui qu’elle est belle. Même si sa face est rouge et bouffie. Même si elle a un air de bœuf.

7. Fais-la rire. Du moins, essaie. Même si tes jokes sont plates, ou même si elle n’a pas l’air de trouver ça drôle. Je suis certaine qu’au fin fond, ça lui fera du bien.

8. Rassure-la et dis-lui que tu l’aimes, malgré ses questions du genre «Pourquoi tu m’as mise dans cet état-là?!»

9. Essaie de ne pas t’évanouir. Je comprends l’intensité du moment, mais elle a vraiment besoin de pouvoir serrer ta main très fort (ou peut-être même de la mordre) pendant qu’elle pousse.

10. Oublie la bouffe d’hôpital, commande-lui des sushis. Tant qu’à y être, prévois une bouteille de bulles aussi. Après neuf mois d’abstinence, elle mérite bien une petite gorgée de mousseux. On s’entend, y’a quand même de quoi fêter!

11. Mais oui, tu peux pleurer. Pleurer de joie. Pleurer parce que ton cœur voudrait exploser.

12. Et oui, tu peux être fier. Fier de ce nouveau nid que vous avez créé. De ce cocon familial tout plein d’amour, de pureté et de bonheur. Fier de cet être magnifique qui vous unit, pour la vie.

👜POUR NE RIEN MANQUER DE NOS COUPS DE COEUR, ASTUCES ET HISTOIRES QUI FONT DU BIEN, INSCRIS-TOI À NOTRE INFOLETTRE!👜

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*