Bonheur tout inclus

Par Caroline Murray

Depuis environ 10 ans, je voyage dans les « tout inclus » dans les Caraïbes l’hiver. J’avoue que cette saison n’étant pas ma préférée, l’idée de m’en éloigner quelques jours par année me réconcilie un peu avec elle.

J’adore l’ambiance des « resorts » : animation à la piscine, nourriture et boisson à volonté (une cerveza, por favor!), ambiance festive, cours d’espagnol, baignade dans la mer. Ce qui répugne les uns fait le bonheur des autres… Avant d’avoir mis les pieds dans un de ces hôtels, j’entendais tellement de commentaires négatifs que j’étais moi-même réticente à y aller. Mais dès mon premier pas en sol tropical, j’ai su que j’étais à la bonne place au bon moment.

Comme je nous avais booké un petit 3* à Varadero, Cuba, les gens autour de moi avaient presque réussi à me convaincre que j’allais être malade toute la semaine, que ça sentirait mauvais, que les Québécois en vacances ne sont que des êtres grossiers et surtout, que j’allais être confinée avec les mêmes personnes pendant sept jours à pleurer d’ennui et ne plus jamais vouloir y retourner. Évidemment (et heureusement), rien de tout ça n’est arrivé, bien au contraire. Me retrouver au milieu d’une contrée ensoleillée avec des gens au sourire contagieux, loin de la routine et de ses contraintes, a déclenché chez moi quelque chose qui ne s’explique pas.

Certes, ce n’est pas pendant cette semaine que tu découvres tous les racoins d’un pays, mais il n’y aucune loi qui interdit de sortir du cocon et d’aller explorer les alentours. Même pas obligatoire de partir en excursion de groupe à 6 h du matin dans un autocar bondé de touristes; louer une voiture ou parcourir le voisinage à pied sont des alternatives tout à fait possibles, même dans ce type de vacances. Les règles de sécurité demeurent les mêmes que partout : reste dans les rues passantes, garde tes objets de valeur en sécurité, montre pas ton argent à tout le monde et profite du moment présent!

Il faut voir l’hôtel tout inclus comme n’importe quel type de logement, avec un peu plus de commodités, où tu peux rester tranquille à te faire bronzer sur le bord de la piscine ou de la plage et qui te donne un toit sur la tête en fin de journée après les visites. Et c’est une superbe option de premier voyage en solo, pour celles qui ont peur de s’ennuyer ou qui n’aiment pas être seules trop longtemps. De toute façon, toutes les raisons et les occasions sont bonnes pour fuir un peu son quotidien et s’exiler pour mieux se retrouver!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*