Ma famille nomade se « pause » pour l’été

Par Karine Desrochers

Nous sommes une famille en quête d’aventures, de découvertes, de culture. Le voyage est un mode de vie que nous avons choisi pour nous et nos jeunes enfants. Nos projets tournent autour des destinations qui nous font rêver. Une carte de l’Amérique du Nord orne un mur de la salle de jeux, une carte du monde à gratter décore notre cuisine, des photos de nos périples sont dispersées dans la maison.

J’ai personnellement un besoin viscéral de l’ailleurs. Mon élan d’exploratrice avide a été sauvagement interrompu par la crise sanitaire. Au début, j’avais l’impression qu’on m’avait coupé les ailes, qu’on me privait de ma liberté. Après cette réaction égocentrique, avouons-le, je me suis rappelée l’importance de s’adapter pour survivre ainsi que du privilège que nous avons d’être en santé.

C’est à ce moment qu’une opportunité nous a été offerte de s’installer en plein cœur de la nature, près de chez nous. La famille nomade qui a l’habitude de plier bagage à tous les deux ou trois jours se « pause ». Au même endroit. Tout l’été.

Après quelques fins de semaine à apprivoiser ce nouveau mode de vie sédentaire, je sens une sérénité m’envelopper. Elle n’a rien à voir avec l’effervescence vécue par les « road trips ». Au contraire, elle apaise. Le course familiale a perdu de sa vitesse. Je respire. J’observe. J’apprécie.

La proximité avec la nature me reconnecte à mon essence. Aucun horaire de visite n’est imposé. Le temps s’arrête. Je ne découvre pas un coin de pays. Toutefois, je voyage à l’intérieur de moi. Un voyage d’introspection qui laissera des traces. Un été qui permet aux enfants d’être des enfants. Peu de règles, si ce n’est que de s’amuser et d’observer la nature qui les entoure. Cette nature que nous leur empruntons et de laquelle nous devons prendre soin.

Biensûr que je caresse toujours le rêve de voyager. Cependant, ce temps d’arrêt imposé nous a fait basculer vers un mode de vie que nous fuyions. Cette expérience ramènera un équilibre au sein de notre famille.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*