Souvenirs de vacances – partie 1

Par: Marie-Anik Shoiry

Ah…. Les vacances.

Je reviens d’une belle semaine en Floride, en famille, avec mon chum et mes trois marmots.

De beaux moments, de beaux souvenirs… Pis des un peu moins beaux aussi.

Pas que j’veux péter votre balloune, mais des vacances parfaites, surtout avec de jeunes enfants, ça se peut juste pas. Du moins, pas dans mon cas.

Disons qu’il faut plutôt parler de vacances parfaitement imparfaites.

Du temps en cocon familial, pour se retrouver, se chicaner, s’amuser, s’émerveiller, se coller.

On a donc passé une super semaine, malgré les moments plus pénibles qui ont fait partie de l’aventure, du genre :

-Gérer les enfants qui se chicanaient, plusieurs fois par jour. (La fratrie, c’est vraiment une relation amour-haine);

– Beurrer les enfants de crème solaire. (Mais merde, pourquoi c’est si compliqué??? Pourquoi les enfants finissent toujours par se tortiller pis grimacer quand j’essaie de les crémer??);

-Rester patient lors des déplacements en auto, dans le trafic, alors que les enfants te demandent constamment si on est bientôt arrivés (Je sais, je sais, c’est un classique mais je ne peux pas y échapper!), te répètent que c’est long même s’ils ont une tonne de jouets et d’appareils électroniques pour se divertir et qui, en plus, te menacent de faire pipi dans leurs culottes (sur le siège de la voiture de location qui t’a coûtée la peau des fesses);

-Négocier avec ton enfant qui est tanné de marcher (après 5 minutes), qui se plaint d’avoir telllllement mal aux jambes et qui finit par faire le crapet soleil en plein milieu du chemin;

-Gérer ton enfant qui trouve que l’eau de la mer est trop salée à son goût («Arrête de la boire!») et qui te fait une crise après en avoir eue dans les yeux… « Maman, j’vois pu! J’pense que j’suis aveugle!!!!! »

Vous voyez le topo.

Y’a aussi les autres trucs qui peuvent parfois nous gosser un peu et sur lesquels on a juste pas le contrôle… Genre la météo. La pluie que t’as pas voulue. Rendu là, c’est une question d’attitude. Tu boudes parce qu’il pleut ou t’en profite quand même.

Ou croiser une fille top canon à la plage, qui doit avoir à peu près ton âge, qui fait son jogging en bikini g-string sur le bord de la mer, le sourire au visage, les cheveux longs, lousses et brillants dansant dans le vent. Pis même en courant, ses fesses bougent pas!! C’est dur comme d’la roche c’te body-là!! Pis toi, en plus de te faire suer, ça te rappelle qu’en vacances, tu bois plus de vin, tu manges plus de frites pis que tu vas avoir 5 livres de plus sur la balance en revenant.

Ah oui, c’est vrai, pis je m’étais apportée des livres pour la semaine! Ha ha! Je ris tellement de moi et de ma naïveté en ce moment! What ?! J’ai vraiment pensé que j’aurais du temps pour lire?!!

Mais bon, j’me dis que l’espoir, c’est quand même important dans la vie.

Pis pendant qu’on y est, je m’en confesse, j’ai fait croire à ma fille de 9 ans, qui aime les poissons, mais de très loin, que j’étais entourée de plein de beaux petits poissons alors que je me baignais dans la mer… On s’entend tu qu’est pas venue me rejoindre…Tsé, j’avais juste envie d’un petit 5 minutes de paix pour me prélasser dans l’eau plutôt que de me faire sauter dessus, tirer sur le maillot et salir les verres fumés par des ptits doigts mouillés…

À un moment donné, t’as juste besoin d’un ptit break.

Malgré tout, je dois avouer que la veille de notre retour au Québec, j’étais vraiment déprimée .

Faut croire qu’on est bien constitués parce qu’en finale, on oublie rapidement les moments moins le fun de nos vacances. Un peu comme la douleur d’un accouchement. On a cette capacité, merci la vie, à garder en tête les beaux souvenirs, et à banaliser et à rire des moments plus intenses ou moins l’fun.

Pis dans le fond, si c’était parfait, ça serait un peu plate!

Et malgré tous les moments imparfaits, les vacances m’ont tellement fait du bien. J’en ai profité et j’en garde de précieux souvenirs.

Être relax en famille. Pas d’horaire, pas d’agenda, juste profiter du moment. Juste être là.

C’est ça l’essentiel des vacances.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*