Un weekend de décembre féérique à New-York!

Par Caroline Murray

Quoi de plus classique comme séjour dans le Temps des Fêtes qu’un weekend à New York… J’avais besoin de décrocher, de me perdre pour 3 jours, sans enfants, juste un moment pour flâner. Pas de ménage, pas de popote, même pas besoin de conduire ma voiture.

Je suis partie un beau vendredi de décembre en autocar. Le voyage était organisé par Tours Amérique, départ de nuit de Québec pour profiter à fond des heures d’une fin de semaine qui passera sans doute en coup de vent, mais qui me fera le plus grand bien.

Début pm, le bonheur, on est enfin sur Manhattan, après des heures de sommeil entrecoupées de paysages d’hiver et de quelques pauses « collations-se dégourdir-repas ».

L’émerveillement
Premier arrêt : le gros sapin du Rockefeller Center. Un mot : Wow! C’est magnifique le matin, mais je me suis promis de revenir quand le jour serait tombé pour voir le décor enchanteur des lumières colorées qui surplombent la patinoire où s’élancent jeunes et moins jeunes pour vivre l’émerveillement tant souhaité. Disons que je n’ai pas été déçue… La brume qui survolait la ville apportait quelque chose de mystérieux à tout ça, digne d’un film de super-héros.

Les façades des magasins les plus connus (Macy’s et Saks Fifth Avenue, pour ne nommer que ceux-là) nous offrent des spectacles musico-lumineux qui m’ont laissée bouche-bée. La fatigue du voyage ne m’a pas empêchée de profiter de ma soirée féérique, mais j’étais heureuse de retrouver un vrai lit confortable pour pouvoir reprendre des forces pour le lendemain.

Les classiques
Après un bon déjeuner continental à mon hôtel, le Courtyard Lyndhurst Meadowlands au New Jersey, me voici repartie à l’aventure dans l’autobus qui m’amènera maintenant vers Central Park. Pendant tout le trajet du tour de ville, la guide francophone qui nous accompagne nous raconte des anecdotes sur des personnalités bien connues qui sont passées par là : John Lennon, Angelina Jolie, les présidents des États-Unis, etc. Nous visitons le parc, puis je pars de mon côté pour explorer par moi-même. Je déambule pendant des heures en passant devant des endroits classiques de la ville : Empire State Building, Madison Square Garden, le quartier Soho et ses petites boutiques. Je termine ma promenade dans le quartier des Affaires, qui abrite plusieurs monuments, dont certains rappellent de tristes événements. Mais la nouvelle tour One World Trade Center, la récente gare-centre commercial Oculus en forme d’oiseau qui ouvre ses ailes, les Jardins d’hiver avec sa patinoire, tout ça apporte une ambiance apaisante et un renouveau qui fait du bien, malgré les souvenirs qui refont parfois surface pendant la visite.

Je suis allée rejoindre le groupe pour la fameuse croisière vers Liberty Island et Ellis Island, pour enfin voir de plus près l’emblème de New York : la statue de la Liberté. La nuit tombe, et nous avançons dans les vagues de la rivière Hudson en écoutant le guide (anglophone cette fois) qui raconte des parties de l’histoire de la ville. Je ne comprends pas tout, mais je suis subjuguée devant tant de beauté. Les lumières de New York se confondent avec les étoiles, la statue semble garder le fort, les ponts sont magnifiques, bref je considère que cette fin de soirée est absolument parfaite. Je suis donc prête à retourner à l’hôtel me reposer pour pouvoir profiter le lendemain matin de mes dernières heures en sol new-yorkais.

Profiter du moment
Après avoir refait mes valises et pris un bon déjeuner, c’est maintenant l’heure de faire l’ascension du nouvel observatoire de la tour One World Trade Center. Nous montons 102 étages pour arriver devant un spectacle intérieur commenté avec images de la ville, sur fond de musique dramatique, avant que se lèvent les rideaux et qu’on nous laisse devant une vue magnifique des édifices plus grands que nature. New York, tu es encore plus belle vue de haut!


Pour terminer cette escapade, nous avons du temps libre pour magasiner, se promener, vivre les derniers instants magiques de la ville qui ne dort jamais. Après un petit dîner poke bowl à la new yorkaise dans le magnifique petit resto The PokéSpot éloigné des grandes artères, je rejoins le groupe à Bryant Park pour un dernier tour du marché de Noël, puis nous repartons en autocar vers le Québec. Une dizaine d’heures me sépare des miens, et j’ai maintenant le sentiment de m’être laissée emporter par la magie de New York et d’avoir le cœur léger pour retourner à ma routine.

L’année prochaine, je songe sérieusement à réserver le forfait pour vivre le décompte de l’arrivée du nouvel an dans Times Square. Ça doit être grandiose!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*