9 ans vs 37 ans

Par: Marie-Anik Shoiry

En mai, ma fille a eu 9 ans.

Pis aujourd’hui, j’ai eu 37 ans.

Ouf, le temps passe.

9 ans.

37 ans.

Deux réalités. Deux mondes.

Neuf ans

Enfant, t’as assurément vraiiiiiiment hâte à ta fête. C’est TA journée dans l’année, celle où t’as TOUTE l’attention. Celle des cadeaux, celle des bougies, celle du gâteau. TON gâteau.

Celle où t’as de la misère à t’endormir la veille parce que t’es vraiment trop énervé pis que t’as trop hâte au matin.

Celle où t’es donc content de vieillir et de tranquillement devenir un Grand.

Pour ses 9 ans, ma fille souhaitait organiser un  sleepover de filles à la maison. (Ça, ça veut dire huit jeunes filles super énervées qui vont dormir dans mon sous-sol… Ouf, ok.)

Sans blague, ma fille a planché pendant des mois sur l’organisation de sa fête… Elle a même préparé un agenda incluant tous les trucs à faire et auxquels penser : la liste d’invitées, les cartons d’invitation, les activités, les menus, les choix de films, le contenu des sacs à surprise, et j’en passe. Une vraie petite Germaine! (Mon chum vous dirait qu’il sait de qui elle tient!). (Bon, il faut savoir rire de soi pis j’m’assume totalement dans ma « Germainitude »!).

Je dois dire que ma fille a fait une super job pour l’organisation de SA soirée et que j’ai eu beaucoup de plaisir à l’assister (c’est-à-dire à payer et à courir les magasins pour acheter les trucs…J’te dis ce qu’on ferait pas pour ces enfants-là!).

Mon fils de 7 ans lui, m’aurait dit en 15 secondes : « J’veux faire ma fête au Défi Laser pis j’veux inviter Pierre, Jean pis Jacques« . Point.

J’me serais occupée du reste.

Du côté féminin, c’est… disons… quelque peu différent. En fait, ma fille et moi avons dû passer en moyenne 15 minutes par jour depuis le mois de janvier (je vous rappelle que sa fête est en mai) à échanger au sujet de sa fête de 9 ans! Faites le calcul…

J’vous le dis, à certains moments, j’me suis demandée si j’étais pas en train de participer à l’organisation du 375e anniversaire de la ville de Montréal!

Trève de plaisanterie, les filles ont eu un super beau party et ma fille était tellllllement heureuse.

Tellement fière de crier au monde qu’elle avait 9 ans.

Fière de vieillir.

Fière d’avoir acquis des privilèges de Grande.

Ça m’a rappelé des souvenirs. De moi quand j’avais à peu près son âge, avec ma gang de filles, dans mon école de filles. De nos fêtes de filles.

Y’a presque 30 ans déjà…Ouf.

Trente-sept ans

J’ai pas vraiment eu le temps de penser à ma fête qui s’en venait. Un peu trop dans le jus pour ça. Et beaucoup d’autres choses pas mal plus importantes à penser et à gérer.

Pis à 36 ans, j’peux pas dire que j’attendais ma fête avec beaucoup d’enthousiasme.

Mettons que j’passerais mon tour pendant une couple d’années, pour pas que le temps passe trop vite.

Pour arrêter de vieillir un peu.

Bon, je sais bien que j’suis pas si vieille que ça, mais mon corps sent quand même le temps qui passe.

Genre :

1. Y’a ma belle couronne de cheveux gris. Sérieux, ça gosse un peu là. J’trouvais déjà que ça me coûtait cher côté coiffure, pis là, j’vais encore devoir booster mon budget.

2. Y’a mon maudit bourrelet de bedon aussi qui, d’année en année, est de plus en plus difficile à faire fuir. (En fait, j’pense bien que je l’ai définitivement adopté… Ouin. C’est plutôt LUI qui m’a adoptée!).

3. Parlons de mon endurance pour faire le party… Hi boy, on a pu vingt ans. Faire la rumba une fois de temps en temps, c’est ben l’fun, mais quand ça te prend minimum une semaine pour t’en remettre, faut y penser à deux fois!! Pis même si j’peux dormir jusqu’à midi le lendemain, ben j’suis juste pu capable! À 7h max, j’ai les yeux ben ouverts. Ça d’l’air que c’est normal quand on vieillit…

4. Me faire appeler « Madame » par les amis de mes enfants…Ouch. Parce que pour eux, j’suis vraiment une « Madame »… En fait, à mon âge, faut croire que je suis socialement considérée comme une « Madame ». Nooooon!!!!!

5. Pis y’a les ptites rides aussi qui commencent à s’inviter dans ma face!!! Euh… s’parce que vous êtes pas vraiment les bienvenues les girls!

Bon, j’pourrais continuer à vous en parler encore et encore mais j’pense que vous comprenez le topo.

Alors même si j’me sens jeune et cool dans ma tête, les traces du temps sur mon body se font bel et bien sentir.

Je sens le temps qui passe, qui avance.

Et c’est probablement cette prise de conscience, particulièrement cette année, qui m’a donné envie de prendre un peu plus de risques, d’oser de nouvelles choses, d’exprimer davantage mes rêves et mes souhaits. Et poser de petits gestes concrets pour tenter de les réaliser.

Bien que j’accepterais volontiers de mettre mon âge sur « pause » pour quelques années, réaliser que je vieillissais m’a somme toute permis de sortir de ma zone de confort, malgré mes angoisses, pour plonger dans le vide, pour avoir du fun, pour penser un petit peu plus à moi et me soucier un petit peu moins du jugement des autres. Pour me responsabiliser face à mon bonheur.

Et même si vieillir comporte son lot de changements physiques et de petits bobos, en bout de ligne, je dois reconnaître que je vis ma vie avec davantage d’authenticité aujourd’hui et je me sens de mieux en mieux dans ma peau. La vie et ses leçons, ses messages, ses marques, ça ne s’achète pas.

Alors en cette journée d’anniversaire, je vous souhaite de profiter de la vie, d’avoir du fun et de vivre vos rêves!!!

Et merci de prendre le temps me lire, pour moi, c’est un magnifique cadeau!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*