Maman

Par: Marie-Anik Shoiry

Pis Maman, c’est comment en-haut?

Est-ce que tu t’amuses? Est-ce que tu nous vois? Est-ce que tu nous entends?

Ici, ça va plutôt bien.

J’suis pas mal dans le jus, la vie va tellement vite. J’suis souvent fatiguée pis des fois j’aimerais ça que le temps fige, que le temps s’arrête. Juste un petit moment.

Sérieux, j’veux pas chialer parce que ma vie est belle… pis j’ai vraiment rien pour me plaindre.

Mais des fois, j’trouve ça tough pareil.

Des fois, j’aimerais ça pouvoir t’appeler pis te l’dire. Juste pour sentir que t’es là, que tu m’encourages, que tu me comprends.

Je l’sais que t’es passée par là, pis c’est aujourd’hui que je réalise à quel point vous vous êtes donnés, Papa pis toi, pour moi, Steph et Simon.

J’aimerais ça pouvoir te demander si je suis une bonne maman, si j’ai pris la bonne décision, si j’ai réagis de la bonne façon.

J’aimerais ça que tu sois là pour me challenger, pour me questionner, pour me faire réfléchir.

J’aimerais ça pouvoir te dire que Charles a perdu sa première dent, que Juliette a eu un beau bulletin, ou que Simone a fait ses premiers pas. T’aurais été aussi énervée que moi, peut-être même plus!

J’aimerais ça prendre un verre de vin chez vous, assise au bout de l’îlot de la cuisine, juste pour jaser, de tout et de rien. Juste relax. Pas compliqué. Pendant que toi tu cuisines pis que ça sent tellement bon.

J’aimerais ça que tu viennes faire un tour chez nous, juste pour voir les enfants 5 minutes parce que tu t’ennuies (Tu les as vus la veille mais tu t’ennuies déjà).

T’étais tellement contente d’être grand-maman.

J’aimerais ça que tu me remettes à ma place une fois de temps en temps. J’ai toujours haïs ça, mais j’suis sûre que ça m’a permis de devenir une meilleure personne.

J’aimerais ça te faire un câlin. Pis te dire combien je t’aime pis que tu me manques.

J’aimerais ça pouvoir t’envoyer plein de photos des enfants. Pis des vidéos aussi. (J’me dis que t’aurais VRAIMENT trippé si t’avais connu les tablettes et les téléphones intelligents.)

J’aimerais ça te texter. Comme ça. Juste pour te dire des ptits trucs banals.

Pour toi, ce serait pas banal.

J’aimerais ça qu’on puisse jaser des bonnes séries sur Netflix. Pis qu’on soit TROP énervées parce que la prochaine saison de This is us sort bientôt.

J’aimerais ça t’entendre me commenter l’actualité, pis me dire ben franchement tout ce que tu penses, sans filtre, sans demi-mesure. (Parce que ton opinion a toujours été tranchée, pis tu l’assumais).

J’aimerais ça que tu vois tes petites-filles qui pratiquent leur spectacle dans le sous-sol, habillées avec les vieilles robes à fleurs que t’as cousues pour Steph et moi, avec tes doigts de fée, quand on était petites. À chaque fois, ça m’émeut.

J’aimerais ça entendre ton rire si contagieux parce Simon ou Papa a fait une joke (Leurs jokes étaient pas toujours drôles, mais toi, tu les trouvais vraiment bonnes…)

J’aimerais ça qu’on aille magasiner.

J’aimerais ça pouvoir te dire merci, parce qu’à chaque jour qui passe, j’me rends compte à quel point t’en a fait des sacrifices pour nous.

J’parle souvent de toi aux enfants. Pis ils me posent pas mal de questions sur toi. J’aime ça leur parler de toi.

Avant l’hiver, Papa les a amenés planter des fleurs devant ta tombe… Ça m’a tellement émue. Les enfants étaient tellement contents.

J’leur fais souvent ta recette de macaroni au fromage avec du cheez-whiz. C’est pas mal un de leur repas préféré. Me semble que la recette s’appelait le macaroni de Marie-Laure.

Pour eux, c’est le macaroni de Grand-Maman Ann.

Souvent, j’me dis que la vie est injuste.

Injuste parce que t’es vraiment partie trop tôt.

Ça va faire 7 ans cet été… La vie va tellement vite. Mais y’a pas une journée qui passe sans que je pense à toi. Pis quand j’pense à toi, mon cœur me serre encore.

Mais je l’sais que t’es là.

Je t’aime. Merci Maman. Pour tout. xx

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*