Un jour ou jour UN?

Par : Marie-Andrée Roy

J’ai le syndrome du Un jour… Et vous?

Un jour j’aurai des enfants, un jour j’aurai mon entreprise, un jour je partirai en vacances en famille, un jour j’écrirai un livre, un jour je ferai du yoga, un jour je prendrai du temps pour moi…

Ouff… et réaliser que le temps file et que je devrais m’arrêter et transformer ce Un jour par ce gros JOUR UN.

Mais comment parvenir à se construire? Comment se libérer de la pression sociale et des contraintes qui nous poussent à entrer dans un moule qui ne nous convient pas forcément?

Avoir le courage d’être soi, de prendre sa vie avec un nouveau JOUR UN, n’est-ce pas justement la façon idéale de se bâtir?

1.Avoir le Courage de suivre son coeur pour accomplir son JOUR UN!

Oh boy, que la peur freine nos élans. Nos paradigmes face aux changements et l’inconnu nous poussent à rester dans notre zone de confort. Ce que les autres pourraient penser, est-ce que j’aurais assez d’argent? Quelles sont mes responsabilités?

Première étape pour y arriver passera certainement par une grande introspection et par la définition d’objectifs personnels. Connaître ses besoins, sa motivation profonde, quel est le but ultime qui nous donne systématiquement la force d’avancer. J’ai rencontré dernièrement Daniel Blouin, l’auteur du livre Sorties de Zone, qui m’a demandé:

« Si tu devais mourir demain, que regretterais-tu de ne pas avoir accompli ou fait dans ta vie? »

Et vous, vous auriez répondu quoi? Sur le coup, j’ai eu envie de répondre: Rien, je ne veux pas vivre dans le regret, je suis une personne positive qui apprécie vraiment les choses simples de la vie.

BOUM, entrée chez moi… Oh caltor j’ai réalisé que j’aurais énormément de choses à accomplir.

En quittant, Daniel Blouin a ajouté:

« Si tu trouves quelque chose, commence maintenant à travailler pour le FAIRE demain. »

Ce MAUDIT JOUR UN!

2- Être soi-même, sans compromis, fini le UN JOUR!  

Combien d’entre vous avez un rêve que vous ne poursuivez pas ou plus? Est-ce par manque de confiance en soi ou par manque de potentiel réel? Pour ma part, je suis prise dans un moule à gâteau, pis je n’ai pas graissé le fond, parce que je suis collée dans le format qui ne me convient pas, bien figée! Être soi-même en équilibre avec nos choix de vie et nos besoins profonds… bien plus facile à dire qu’à faire.

Ce que je veux dire par être soi-même, c’est de rester connecté à nos valeurs, à nos intérêts, à notre mission personnelle et d’être sur son axe de vie. Avoir le sentiment profond d’être au bon endroit, au bon moment, avec les bonnes personnes et vivre sa propre vie.

3- L’Équilibre qui vient après le JOUR UN!

Je suis certainement une rêveuse, mais je suis persuadée que l’équilibre vient avec l’accomplissement de soi. Se borner à suivre le chemin des autres, ou emprunter un trajet déjà tracé par facilité, faire taire notre  »moi intérieur », c’est se priver d’exister totalement.

Un exemple concret d’équilibre qui vient après le JOUR UN est: Mélanie Roberge, qui rêvait d’avoir sa propre entreprise, mais elle manquait énormément de confiance en elle. Son JOUR UN a été d’enfiler des espadrilles et de commencer à courir, 2-3-5 KM, plus tard, 7-10-15 KM, ensuite, 17-23-35 et 42 KM. Elle est aujourd’hui Marathonienne. Avec la course, elle a trouvé son MOI intérieur, sa force, une grande passion, elle a identifié ses valeurs et trouvé son Équilibre. Et bien 2 ans plus tard, elle a démarré son entreprise qu’elle a nommé Endorphine Design en l’honneur de ce qui a guidé ses pas.

Il est évident que de suivre sa volonté plutôt que celle des autres est un facteur de motivation personnelle, oh Dieu qu’il n’est pas sans embûche, mais on s’entend pour dire très valorisant.

Oh j’en ai eu des JOUR UN, pis des beaux à part ça! Mais comme dirait l’autre: J’ai le goût d’être sur mon X !

UN jour ou JOUR UN?